21 juin 2009

Virginie Fauconnier, Responsable mode du magazine ROSEBUZZ

 

Virginie pose devant le restaurant de Cyril Lignac le Chardenoux, rue Chanzy dans le 11ème.

Cyril nous a même offert des madeleines pour le gouter, un vrai gentleman chef!

virginie_fauconnier01

Virginie porte une veste Maje, un jean Et vous, des chaussures Louboutin, un collier Zadig&Voltaire, une montre Hermès et un bracelet Aurélie Biderman.

Et son sac Miu Miu qu’elle ne quitte plus.


Où as-tu étudié ?

 

J’ai fait un an de droit où je connaissais plus la cafétéria que les lois. J’ai très rapidement arrêté parce qu’enfin je me suis rendue compte que je n’étais pas faite pour le droit. J’ai donc intégré la fac d’histoire de Paris XII où je suis restée jusqu’à mon mémoire. Mémoire dont le thème était l’image de la femme à travers le Magazine ELLE de sa création au début des années 70, c’est le meilleur souvenir de toutes mes études, un travail acharné, une vie entre parenthèse mais soutenir mon mémoire reste un moment inoubliable.

 

Comment as-tu démarré dans ce milieu ?

 

J’ai démarré un peu par hasard, une fois mon mémoire validé (avec mention très bien s’il vous plait) j’ai appelé le ELLE pour leur demander un stage. Je les ai tellement harcelé qu’ils ont fini par céder. Je suis donc rentrée en stage là bas avec au début pas grand chose de folichon à faire mais j’étais tellement motivée qu’ils ont fini par me donner plus de trucs à faire et je me suis retrouvée à aider une rédactrice pour la préparation du spécial mode. Puis, j’ai remplacé son assistante qui partait et je suis restée un an et demi. Ce stage fut comme une révélation, j’ai découvert enfin ce que je voulais faire.

 

En quoi consiste le poste de rédactrice mode ?

 

Le poste de rédactrice consiste à raconter une histoire et de faire passer une émotion grâce à des vêtements. On ne change pas la face du monde mais on le fait rêver…Il faut trouver la bonne pièce, l’association idéale des vêtements et des accessoires tout en essayant d’avoir sa patte et son originalité. Aujourd’hui, je dois non seulement faire mon travail de rédactrice mais aussi superviser celui des autres et également trouver d’autres stylistes. Enfin, je dois proposer des sujets au rédacteur en chef en fonction des tendances de la saison.

virginie_fauconnier02


Comment est-ce que ta carrière a évolué au fil des années ?

Comme toutes les filles qui veulent devenir rédactrice, je suis passée par une période d’assistanat au sein du magazine ELLE. J’ai assisté deux rédactrices même si cela a été trop souvent dans la douleur pour l’une d’elle (Le diable s’habille en Prada, c’est un peu mon histoire) elles m’ont tout appris. J’ai eu la chance d’enchainer direct au sein d’un autre magazine où je faisais les pages de natures mortes (Photos d’accessoires sans mannequins, ndl.) tous les mois, puis je suis passée aux séries portées pour un hebdo et enfin j’ai atterri au Rosebuzz (le magazine de mode du site internet Vente-privee.com) avec tout plein de nouvelles responsabilités et un énorme défi : créer un magazine de A à Z avec une toute petite équipe.

Avantage et inconvénient de ton métier ?

Il n’y a que des avantages à mon boulot c’est le rêve absolu pour toutes nanas, tu travailles avec des belles choses, tu vas à des défilés, les gens sont aux petits soins avec toi (parfois trop mais ce sont les règles du jeu), tu voyages, tu fais des belles images et j’en passe! J’évite de dire que j’ai des cartes de réduction dans plein de boutiques… J’ai pas envie de recevoir des pierres ! Petits inconvénients s’il doit absolument en citer: c’est d’abord les horaires irréguliers et ensuite les shootings à l’étranger qui peuvent parfois nuire un peu à la vie de famille et encore c’est vraiment pour trouver un truc. (Rires)

virginie_fauconnier03


Quel est ton meilleur et ton pire souvenir shooting ?

Mon pire souvenir de shooting…. en fait j’en ai 2, le 1er shooting que j’ai fait en tant qu’assistante, nous étions partis dans le sud et j’ai passé un séjour abominable à pleurer nuits et jours à cause de ma chef qui était assez dure. Mon autre pire souvenir s’est déroulé l’année dernière. Nous étions en shooting à New York et une fois arrivés sur le lieu qui était bien à 2h de route de l’hôtel nous nous sommes rendus compte que nous avions oublié tous les collants de couleurs qui étaient indispensables pour cette série ! Sinon des anecdotes incroyables de shootings j’en ai des tonnes. En règle générale les shootings sont toujours plein de bons souvenirs mais je dois dire que voir des zèbres en liberté en Afrique du Sud fut un de mes meilleurs moments.

Quelles qualités faut-il avoir pour survivre dans cette jungle ?

Le plus important est de rester soi-même et de rester toujours polie. C’est un milieu où tout peut basculer très vite. Un jour tu es « le parfum du mois », le lendemain tout peut s’arrêter. Il ne faut donc pas se croire supérieur et conserver une certaine humilité, ce ne sont que des fringues après tout…L’important aussi est d’avoir des amis qui ne sont pas du tout dans le milieu et permettent de garder les pieds sur terre car il est parfois facile de perdre tout sens des réalités. Non, ce n’est pas la vraie vie de porter une veste Chanel avec une robe Hermès et un sac Vuitton…

virginie_fauconnier04

Quand tu as du temps libre, quel est ton passe temps favori ?

Heuuuu si je dis que je fais du shopping ça craint???? Bon je le dis quand même j’adooore faire du shopping.

J’aime énormément le cinéma, me faire un bon petit resto, sortir faire la fofolle et danser jusqu’à pas d’heure, voyager pour moi (pas pour le boulot), faire des grandes balades avec mes petits chiens, bref des plaisirs simples.

Quel conseil donnerais-tu à une fille qui cherche son propre style ?

Pour trouver son propre style, il ne faut surtout pas céder aux dictats de la mode. On voit le désastre du leggings ou celui du slim… Il ne faut pas copier bêtement mais plutôt voir les magazines de mode comme une source d’inspiration. Le plus important est d’être à l’aise avec ce qu’on porte et de s’offrir de temps en temps une petite excentricité qui au fur et à mesure deviendra un vrai style perso et penser aux bons basics indémodables comme un cardigan noir, des tee-shirts col v. On peut même de temps en temps casser sa tirelire rien de tel qu’un beau sac ou une sublime paire de chaussures.

Tes meilleures adresses parisiennes ?

J’adore aller au Tropic, 66 rue des Lombards 75001 Paris, leurs “Sex on the beach” sont délicieux. Le Kong, 1 rue du Pont Neuf 7501 Paris, pour ses délicieux mojitos. Le Paparazzi pour sa petite ambiance cosy et ses pattes délicieuses, 6 Square Opéra Louis Jouvet 75009 Paris.

Pour les basics indémodables je pense à American Apparel sinon j’adore la boutique Yaya rue de Montorgueil et puis évidement tous les Maje, Sandro et compagnie

Que penses-tu de Maia ?

J’adore Maïa je la trouve très vraie, elle me fait parfois un peu penser à moi: maladroite mais tellement sympathique…On sent qu’il y a du vécu derrière.

Photos: Claire Pathé

 

Posté par soleil012345 à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Virginie Fauconnier, Responsable mode du magazine ROSEBUZZ

    A bientot

    Chère Virginie,
    Ravie de vous découvrir via ce site web.
    Vos réponses aux questions me donnent envie de vous connaitre.
    Depuis plus de 15 années dans le milieu de la mode, je souhaiterais que vous me communiquiez votre adresse mail.
    De plus, j'aurais quelques éléments d'information à vous transmettre...

    Diana-Paola
    communication@DORinternational.fr

    Posté par DOR, 20 mai 2010 à 23:48 | | Répondre
Nouveau commentaire