Glam Shot

18 octobre 2009

Youpi... j'ai mon diplôme!

diplome_01
diplome_02
diplome_03
diplome_04
diplome_05
diplome_06

Posté par soleil012345 à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


22 juillet 2009

déménagement

Mon ancienne adresse a eu quelques soucis techniques, du coup je préfère basculer sur canalblog, donc oui, je déménage encore, et cette fois ci j'espère que ça va plus bouger avant un moment.
Bon c'est les soldes en ce moment, les vacances arrivent donc j'ai pas de temps à vous accorder mes loulous, mais je ne vous oublie pas. faut juste me laisser le temps ok?

maia_demenage

Posté par soleil012345 à 10:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

21 juin 2009

Virginie Fauconnier, Responsable mode du magazine ROSEBUZZ

 

Virginie pose devant le restaurant de Cyril Lignac le Chardenoux, rue Chanzy dans le 11ème.

Cyril nous a même offert des madeleines pour le gouter, un vrai gentleman chef!

virginie_fauconnier01

Virginie porte une veste Maje, un jean Et vous, des chaussures Louboutin, un collier Zadig&Voltaire, une montre Hermès et un bracelet Aurélie Biderman.

Et son sac Miu Miu qu’elle ne quitte plus.


Où as-tu étudié ?

 

J’ai fait un an de droit où je connaissais plus la cafétéria que les lois. J’ai très rapidement arrêté parce qu’enfin je me suis rendue compte que je n’étais pas faite pour le droit. J’ai donc intégré la fac d’histoire de Paris XII où je suis restée jusqu’à mon mémoire. Mémoire dont le thème était l’image de la femme à travers le Magazine ELLE de sa création au début des années 70, c’est le meilleur souvenir de toutes mes études, un travail acharné, une vie entre parenthèse mais soutenir mon mémoire reste un moment inoubliable.

 

Comment as-tu démarré dans ce milieu ?

 

J’ai démarré un peu par hasard, une fois mon mémoire validé (avec mention très bien s’il vous plait) j’ai appelé le ELLE pour leur demander un stage. Je les ai tellement harcelé qu’ils ont fini par céder. Je suis donc rentrée en stage là bas avec au début pas grand chose de folichon à faire mais j’étais tellement motivée qu’ils ont fini par me donner plus de trucs à faire et je me suis retrouvée à aider une rédactrice pour la préparation du spécial mode. Puis, j’ai remplacé son assistante qui partait et je suis restée un an et demi. Ce stage fut comme une révélation, j’ai découvert enfin ce que je voulais faire.

 

En quoi consiste le poste de rédactrice mode ?

 

Le poste de rédactrice consiste à raconter une histoire et de faire passer une émotion grâce à des vêtements. On ne change pas la face du monde mais on le fait rêver…Il faut trouver la bonne pièce, l’association idéale des vêtements et des accessoires tout en essayant d’avoir sa patte et son originalité. Aujourd’hui, je dois non seulement faire mon travail de rédactrice mais aussi superviser celui des autres et également trouver d’autres stylistes. Enfin, je dois proposer des sujets au rédacteur en chef en fonction des tendances de la saison.

virginie_fauconnier02


Comment est-ce que ta carrière a évolué au fil des années ?

Comme toutes les filles qui veulent devenir rédactrice, je suis passée par une période d’assistanat au sein du magazine ELLE. J’ai assisté deux rédactrices même si cela a été trop souvent dans la douleur pour l’une d’elle (Le diable s’habille en Prada, c’est un peu mon histoire) elles m’ont tout appris. J’ai eu la chance d’enchainer direct au sein d’un autre magazine où je faisais les pages de natures mortes (Photos d’accessoires sans mannequins, ndl.) tous les mois, puis je suis passée aux séries portées pour un hebdo et enfin j’ai atterri au Rosebuzz (le magazine de mode du site internet Vente-privee.com) avec tout plein de nouvelles responsabilités et un énorme défi : créer un magazine de A à Z avec une toute petite équipe.

Avantage et inconvénient de ton métier ?

Il n’y a que des avantages à mon boulot c’est le rêve absolu pour toutes nanas, tu travailles avec des belles choses, tu vas à des défilés, les gens sont aux petits soins avec toi (parfois trop mais ce sont les règles du jeu), tu voyages, tu fais des belles images et j’en passe! J’évite de dire que j’ai des cartes de réduction dans plein de boutiques… J’ai pas envie de recevoir des pierres ! Petits inconvénients s’il doit absolument en citer: c’est d’abord les horaires irréguliers et ensuite les shootings à l’étranger qui peuvent parfois nuire un peu à la vie de famille et encore c’est vraiment pour trouver un truc. (Rires)

virginie_fauconnier03


Quel est ton meilleur et ton pire souvenir shooting ?

Mon pire souvenir de shooting…. en fait j’en ai 2, le 1er shooting que j’ai fait en tant qu’assistante, nous étions partis dans le sud et j’ai passé un séjour abominable à pleurer nuits et jours à cause de ma chef qui était assez dure. Mon autre pire souvenir s’est déroulé l’année dernière. Nous étions en shooting à New York et une fois arrivés sur le lieu qui était bien à 2h de route de l’hôtel nous nous sommes rendus compte que nous avions oublié tous les collants de couleurs qui étaient indispensables pour cette série ! Sinon des anecdotes incroyables de shootings j’en ai des tonnes. En règle générale les shootings sont toujours plein de bons souvenirs mais je dois dire que voir des zèbres en liberté en Afrique du Sud fut un de mes meilleurs moments.

Quelles qualités faut-il avoir pour survivre dans cette jungle ?

Le plus important est de rester soi-même et de rester toujours polie. C’est un milieu où tout peut basculer très vite. Un jour tu es « le parfum du mois », le lendemain tout peut s’arrêter. Il ne faut donc pas se croire supérieur et conserver une certaine humilité, ce ne sont que des fringues après tout…L’important aussi est d’avoir des amis qui ne sont pas du tout dans le milieu et permettent de garder les pieds sur terre car il est parfois facile de perdre tout sens des réalités. Non, ce n’est pas la vraie vie de porter une veste Chanel avec une robe Hermès et un sac Vuitton…

virginie_fauconnier04

Quand tu as du temps libre, quel est ton passe temps favori ?

Heuuuu si je dis que je fais du shopping ça craint???? Bon je le dis quand même j’adooore faire du shopping.

J’aime énormément le cinéma, me faire un bon petit resto, sortir faire la fofolle et danser jusqu’à pas d’heure, voyager pour moi (pas pour le boulot), faire des grandes balades avec mes petits chiens, bref des plaisirs simples.

Quel conseil donnerais-tu à une fille qui cherche son propre style ?

Pour trouver son propre style, il ne faut surtout pas céder aux dictats de la mode. On voit le désastre du leggings ou celui du slim… Il ne faut pas copier bêtement mais plutôt voir les magazines de mode comme une source d’inspiration. Le plus important est d’être à l’aise avec ce qu’on porte et de s’offrir de temps en temps une petite excentricité qui au fur et à mesure deviendra un vrai style perso et penser aux bons basics indémodables comme un cardigan noir, des tee-shirts col v. On peut même de temps en temps casser sa tirelire rien de tel qu’un beau sac ou une sublime paire de chaussures.

Tes meilleures adresses parisiennes ?

J’adore aller au Tropic, 66 rue des Lombards 75001 Paris, leurs “Sex on the beach” sont délicieux. Le Kong, 1 rue du Pont Neuf 7501 Paris, pour ses délicieux mojitos. Le Paparazzi pour sa petite ambiance cosy et ses pattes délicieuses, 6 Square Opéra Louis Jouvet 75009 Paris.

Pour les basics indémodables je pense à American Apparel sinon j’adore la boutique Yaya rue de Montorgueil et puis évidement tous les Maje, Sandro et compagnie

Que penses-tu de Maia ?

J’adore Maïa je la trouve très vraie, elle me fait parfois un peu penser à moi: maladroite mais tellement sympathique…On sent qu’il y a du vécu derrière.

Photos: Claire Pathé

 

Posté par soleil012345 à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mai 2009

Mon anniversaire à moi

annif_maia

Posté par soleil012345 à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2009

Le boyfriend jean, tu l'as ou pas.

boyfriendjean01

Maud prend la pose pour nous montrer que la recette fonctionne à merveille!

La recette de la semaine

Combien sommes-nous à avoir déjà haussé les épaules et roulé des yeux en apercevant notre mec dans son sempiternel Lévis 501 celui-ci refusant mordicus d’investir dans un slim (pas assez viril il parait) ?

 

Ne dites rien : je sais. Et bien honte à nous les filles because quelle est The Tendance of the Summer…je vous le donne en mille le boy-friend jean ! De Paris à New York en passant par L.A, toutes les modeuses l’ont adopté. Et ça c’est plutôt une très bonne nouvelle car, une fois n’est pas coutume, nous allons pouvoir nous sentir confortable tout en restant In.

 

Et pour cela, pas besoin d’investir, voici la recette:

 

- Plongez-vous dans le placard de votre mec/ami/frère afin de dénicher son jean le plus usé (plus il y a de trous, mieux c’est).

 

- Munissez-vous d’une ceinture en cuir marron pour rester dans l’esprit « jean de mec ».

 

- Enfilez un simple T-shirt blanc un peu large.

 

- Accessoirisez le tout avec des ballerines, un foulard imprimé, des lunettes de soleil et des bracelets ethniques.

 

- Faites un petit revers à chaque jambes du jean.

 

- Ça y est vous êtes prêtes pour affronter le printemps sans avoir à passer par la case régime : grisant non ?

 

NB : la recette est valable pour le soir en passant un blazer et des talons of course.

 

Dame Gigi.

Posté par soleil012345 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 mai 2009

“Je suis ma propre oeuvre d’art”

maia_oeuvredart01
maia_oeuvredart02

Posté par soleil012345 à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 avril 2009

Troquez la vie!

echangeentrefilles

Chouette, chouette, chouette, je viens de recevoir ma première invitation pour un après-midi troc entre filles !

Petit récapitulatif pour celles et ceux qui se seraient exilés sur mars pendant au moins six mois, le troc c’est la façon la plus démocratique de faire du shopping puisque le principe est de ne rien débourser. On se retrouve dans l’appartement d’une copine où celui d’une amie d’un ami d’une cousine et on s’échange les vêtements que nous ne portons plus (parfois même, j’ai honte, que nous n’avons JAMAIS porté).

Le rendez-vous est fixé un dimanche après-midi avec un mois d’avance pour pouvoir faire tranquillement un ménage de printemps dans nos placards respectifs. Faire le tri dans mon bazar, heu pardon mon placard, s’avère plus ardu que prévu : il faut choisir des vêtements que l’on ne met plus mais qui ne soient pas totalement démodés sinon personne ne voudra m’échanger quoi que ce soit.

Le jour J arrivé enfin : ma charmante hôtesse m’ouvre tout sourire me proposant de déballer mes affaires dans un coin de son appart spécialement aménagé pour l’occasion. Et là on est loin de l’ambiance survoltée des grands magasins en période de soldes : du thé et des petits gâteaux me font de l’œil et les autres invitées sont charmantes. On papote, on se régale puis le signal est donné : on repère, on propose, on essaye et on se conseille même les unes les autres. Cerise sur le cupcake, je trouve de vrais trésors : une blouse Maje, un sarouel Isabelle Marant, un jean Diesel…bref que des belles choses. En marchandant bien (j’te donne mon top Sandro, tu me donnes ton manteau Zara), on se refait une garde-robe pour le printemps.

Je repars donc conquise, grisée par mes bonnes affaires et je n’ai donc qu’une hâte, recommencer! Bien sûr pour cela il va falloir que rachète des vêtements que je ne porterai qu’une fois…

Dame Gigi.

Posté par soleil012345 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2009

Sois Geek et tais-toi!

geek01
geek03

Un curieux objet envahit peu à peu nos rues : les lunettes de geek. Mais si, une monture xxl rectangulaire en plastique noir ou écaille auparavant réservée aux 1ers de la classe. Comment ces lunettes ont-elles bien pu passer du statut d’indésirables à celui d’accessoire fashion ?

Le retour des années 80 y est certainement pour quelque chose et permet de poser l’équation suivante : qui dit tailleur à épaulettes, dit working girl donc lunettes de vue Emmanuelle Khanh vissées sur le nez. C’est ainsi que Chloe Sevigny fut l’une des première à se lancer avec un certain talent, je dois bien l’avouer.

Mais une question me taraude : pourquoi s’affubler d’un accessoire qui enlaidirait la plus glamour des créatures ? Car on ne compte plus le nombre de mannequins, modeuses, chanteuses ayant adopté la geek attitude.

La réponse est pourtant là, évidente : le syndrome de la fille trop belle qui veut qu’on l’aime aussi pour son intelligence…Et les lunettes sont depuis toujours le symbole absolu du premier de la classe. Un mannequin avec des lunettes de vue est un top qui lit ! Et pour les filles comme vous et moi ce genre de montures représente un bon moyen de se faire remarquer et que les gens se disent à coup sûr : « Elle serait tellement belle sans ses lunettes ! ».

Conclusion : les lunettes de geek, contrairement à ce que l’on peut penser, ne sont pas là pour vous enlaidir mais pour vous rendre belle et pas juste transparente.

Vu comme ça…

geek02


Modèle n.1: Marion porte des lunettes Dior Homme

Modèle n.2: Anne Laure porte des lunettes Cutler&Gross

Signé Dame Gigi.


Posté par soleil012345 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avril 2009

Hey les pouffes!

maia_heypouffes1
maia_heypouffes2

Posté par soleil012345 à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2009

Patricia Nagy, responsable des projets editoriaux - Elle International

patricianagy01

Patricia pose aux Jardins des Tuileries à Paris.

 

Elle porte un manteau vintage from New Jersey, un jean J.Brand trouvé à L.A, un sac à main Karin Arabian, des chaussures Jonak et des lunettes Balenciaga. Sa bague a été faite sur mesure par une amie.

Dear Patricia, how old are you and where do you come from ?

J’ai 31 ans et je suis de New York.

Est-ce que c’était ton rêve enfant de travailler dans la presse féminine ?

Petite, mon rêve était de devenir psychiatre pour enfants mais depuis le jour de mes onze ans où j’ai reçu mon premier appareil photo, la photographie a pris une part importante dans ma vie. J’étais abonné à tous les magazines féminin, ainsi que Surfer magazine - pour les images ! Chaque fois que je recevais un magazine, c’est vrai que je le dévorais. C’était pour moi, même très jeune et toujours aujourd’hui, un moment de détente et de plaisir.

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton job ? Je travaille pour les éditions internationales du magazine Elle, dans un département qui a été créé il y a un an et demi pour créer et monter des productions et coproductions pour nos éditions. Je cherche des nouvelles idées de sujets, des opportunités et exclusivités avec des stars/égéries qui peuvent être intéressantes pour les éditions internationales. Je suis aussi toujours à la recherche de nouveaux photographes pour produire avec nous des sujets (mode, beauté, portrait, déco)…


Tu as une passion pour la photographie, est-ce cela qui t’a amené à travailler dans la presse ? Absolument, le style de photographie que je fais est lié aux magazines presse, donc pour moi c’était devenue une évidence.

patricianagy02

As-tu eu d’autres expériences professionnelles en dehors du monde de la presse ?

Oui, avant de travailler dans la presse, j’étais chez un créateur de mode à NY et je faisais un peu de photographie freelance.

Comment as-tu obtenu ton premier job chez Hachette ?

Un ami m’a parlé de sa copine qui cherchait une personne pour la remplacer car elle allait travailler pour le groupe à Paris. Donc j’ai sauté sur l’opportunité, et je l’ai eu. Une petite anecdote amusante - juste après mon premier entretien, je suis rentrée dans un resto sur la 6ème Avenue pour déjeuner avec un ami et un oiseau a décidé de me faire un « cadeau du ciel » sur mon épaule. Donc c’est une preuve que ça donne de la chance - presque 10 ans plus tard, je suis toujours chez Elle mais maintenant à Paris !

Quelle est la mission du service international ?

Bien sur qu’il existe d’autres services internationaux dans la presse féminine, mais il n’existe pas un service si développé que le notre. Elle magazine est le magazine féminin le plus vendu au monde, avec 42 éditions.

Peux-tu nous décrire ta journée type ?

Une journée typique…C’est difficile à dire car ça dépend où j’en suis dans un projet - les négociations avec les agences RP / photographe, discussion et brainstorming avec les rédactrices en chef des magazines participants, en train d’organiser une production ou après les publications en train de compter toutes les jolies parutions.

patricianagy03


Quelles sont tes responsabilités au sein du service ELLE international ?

 Je dois toujours avoir les yeux ouverts et les oreilles à l’écoute pour déceler de nouvelles opportunités et tendances. Il faut toujours regarder nos éditions au niveau de leur style pour que nous puisons toujours faire en sorte que les sujets qu’on produit soit cohérents entre eux.

Quels conseils donneras-tu aux filles qui veulent démarrer dans ce milieu ?

Les stages sont très importants, ils aident à se faire des contacts et à montrer leur enthousiasme. Il faut toujours garder en tête un but professionnel d’excellence.

Quel est le projet qui t’a le plus marqué ces dernières années ?

Nous avons travaille sur un projet avec la marque (RED) de Bono, incluant un sujet couverture/mode avec Gisèle Bundchen et un sujet exclusive sur Scarlett Johansson lors de son premier voyage en Afrique pour (RED) - ce projet était un first-ever dans le publishing, étant publié dans 34 éditions de Elle a travers le monde, sur 28 couvertures, au même mois. Un projet comme cela, de solidarité entre tant d’éditions, n’a jamais été fait avant dans le monde des magazines féminins.


Quelle est la partie que tu préfères dans ton job ?

J’aime faire de la prospection des nouveaux sujets et de toujours garder un œil ouvert sur des nouveaux photographes - tout est liée dans la culture, l’art et la société.

Tu collabores avec toutes les rédactrices en chef des ELLE qui sont connues pour leur tempérament bien trempé. Est-il difficile d’imposer ses idées et de les convaincre pour monter des sujets qui doivent séduire un large public ? Travailler avec les rédactrices en chef est très intéressant parce que elles apportent toujours un avis cohérent et utile par rapport a nos besoins de produire des sujets au niveau international.

patricianagy04

Quelle qualité faut-il avoir pour réussir dans le métier ?

Il faut avoir un fort caractère et être à la fois diplomate ! Il faut lire la presse et être au courant de ce qui se passe autour de soi.

Quelles sont les bons et les mauvais côté de ton job ?

Les bons - les soldes de presse ! Les mauvais ? Je ne sauve pas la planète.


Peux-tu nous apprendre deux trois mots qu’on n’utilise que dans le milieu de la presse et leur signification ?

Le Book - le livre où l’on trouve tous les noms des photographes, leurs agences, des stylistes ou des illustrateurs…

Et dernière mais ultime question incontournable. Qui est ton principal fournisseur de fringues ? J’avoue que je suis assez classique mais j’aime jouer avec les accessoires. Mon principal fournisseur de robes c’est mon très bon copain créateur, Antonio Marquez. Il a un style a la fois féminin, ‘edgy’, couture et très sexy. Je lui fais confiance les yeux fermés.

Peux-tu me donner une bonne adresse à Paris, LA et NYC ?

Paris - Le resto Unico, 15 rue Paul Bert dans le 11ème et leur cave a vin en face, El Galpon.

NY - Le bar tout en haut du Gansevoort Hotel.

LA - Le bar/resto du Sunset Tower Hotel

photos: claire pathé


Posté par soleil012345 à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]